Canadians Talk Climate Action

RESULTS OF FEDERAL CLIMATE TOWN HALLS SHOW PARTICIPATING CANADIANS THINK FOSSIL FUEL SUBSIDIES AND PIPELINES DO NOT BELONG IN CANADA'S CLIMATE PLAN

For Immediate Release - French Follows

November 22, 2016, Ottawa—A new report that analyzed responses to the federal government’s request for public input on climate action at town halls and on social media shows engaged Canadians think pipelines and fossil fuel subsidies do not belong in Canada’s climate plan.


Download the report in English
Download the report in French

The report by Leadnow, an independent advocacy group, and The Climate Reality Project Canada, a climate literacy group, is based on documented and analyzed input from thousands of participants. These included elected officials, citizen group members, students, First Nations and others, who attended the more than 100 town halls, 86 of them involving members of parliament. Leadnow assembled and analyzed minutes from MP-involved town halls after it was clear the federal government had no system in place for reporting back to the public and, in at least one case, the minutes of a 200-person meeting were not even submitted to Environment Canada.

"After being so outwardly interested in hearing from Canadians on climate, it’s concerning the federal government has not said how nationwide public feedback will be used in its climate plans,” said Logan McIntosh of Leadnow. “In every province that held a town hall, we found engaged Canadians rejected a climate plan that includes fossil fuel subsidies and new pipelines."

Among the report’s findings:

  • Obstacles to a fully-renewable energy economy were seen as political and cultural, rather than technological or technical.

  • Participants did not make the same distinctions between natural resource policy and environmental policy that the federal government makes and consider fossil fuel expansion to be in conflict with climate action.

  • Participants, in general, understood that fossil fuel use is the primary driver of global warming.

  • All town halls that were analyzed included discussions about natural resource development, use, and export. Other related policy domains, such as trade, electoral reform, and Indigenous rights and reconciliation, featured repeatedly in participant comments.

  • Several town hall notes referred to recent research that finds Canada will struggle or be unable to reduce greenhouse gas emissions while constructing new fossil fuel infrastructure like the Kinder Morgan and Energy East pipelines.

“As the federal government prepares its climate plan and its decision on Kinder Morgan, input from Canadians on climate action couldn’t come at a more crucial time,” said Mike Soron of Leadnow. “Participants shared feedback about Indigenous rights, trade agreements, national security and other policy areas that affect federal climate action. Climate change is about so much more than just the environment and future policy discussions can better consider that.”

As part of the report’s analysis, Montreal-based Nexalogy performed a lexical analysis of notes captured by staff and volunteers at 53 town halls involving Members of Parliament and other elected officials.

“Our analysis of the comments shows that national consultation participants understand the urgency to act on climate; they also understand that supporting the expansion of the fossil fuel industry is  incoherent with Canada’s Paris commitments,” said Audrey Dépault, National Manager of The Climate Reality Project Canada. “Participants also expressed their strong support for a transition to a renewable energy economy, while recognizing that this transition should be carefully managed to respect Indigenous rights and support re-training of fossil fuel workers.”

View the full report and findings at: http://act.leadnow.ca/peoples-climate-plan-report/

-30-

For more information please contact:
Mike Soron (english), Leadnow, (778) 389-1028; mike@leadnow.ca
Audrey Dépault (french or english,) Climate Reality Project, (514) 871-8845; adepault@climatereality.ca

You can download the English version by clicking here.
You can download the French version by clicking here.


 

SELON UN NOUVEAU RAPPORT SUR LES CONSULTATIONS PUBLIQUES FÉDÉRALES SUR LE CLIMAT, LES PARTICIPANTS SONT D’AVIS QUE LES SUBVENTIONS AUX COMBUSTIBLES FOSSILES ET LES OLÉODUCS N’ONT PAS LEUR PLACE DANS UN PLAN D’ACTION CANADIEN SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Pour diffusion immédiate

22 novembre 2016, Ottawa—Un nouveau rapport analysant la réponse obtenue par le gouvernement fédéral lors d’assemblées citoyennes et d’échanges sur les médias sociaux à la suite de sa demande de participation du public sur les changements climatiques révèle que les Canadiens engagés ne croient pas que les oléoducs ou les subventions aux combustibles fossiles aient leur place dans le Plan Climat du Canada.

Le rapport (http://act.leadnow.ca/peoples-climate-plan-report/) conjoint de Leadnow, un groupe de représentation citoyenne indépendant, et de Réalité climatique Canada, une organisation vouée à l’éducation sur le climat, est fondé sur une analyse des contributions documentées de Canadiens -- élus, membres de groupes citoyens, étudiants, citoyens des première nation et autres -- qui se sont rendus à 100 assemblées citoyennes, dont 86 ont été organisées par des députés. Leadnow s’est chargé de compiler et d’analyser les procès-verbaux d’assemblées tenues par les parlementaires lorsqu’il devint évident que le gouvernement fédéral n’avait mis aucun système en place pour faire rapport au public. Dans le cadre de l’analyse, Nexalogy, une firme montréalaise indépendante, a effectué l’analyse lexicale de notes rédigées par le personnel et les bénévoles pendant 53 assemblées citoyennes avec participation de parlementaires et d’élus d’autres paliers gouvernementaux.

« Après avoir démontré un tel intérêt pour l’opinion des Canadiens sur le climat, il est inquiétant de constater que le gouvernement fédéral n’a pas mentionné comment il entend intégrer dans ses plans climat la rétroaction obtenue à travers le pays, » dit Logan McIntosh de Leadnow. « Dans chaque province où des assemblées citoyennes ont eu lieu, nous avons constaté que les Canadiens engagés rejettent un plan climat qui comporte des subventions aux combustibles fossiles et de nouveaux oléoducs. »

Parmi les conclusions du rapport :

  • Les obstacles à une économie reposant entièrement sur les énergies renouvelables sont plus politiques et culturels que technologiques ou techniques.
  • Les participants ne font pas la même distinction que le gouvernement entre les politiques des ressources naturelles et les politiques environnementales, et considèrent l’expansion de l’industrie des combustibles fossiles comme allant à l’encontre des actions pour le climat.
  • En général, les participants comprenaient que l’utilisation des combustibles fossiles est le premier moteur du réchauffement climatique.
  • Toutes les assemblées citoyennes analysées comportaient des discussions sur le développement, l’utilisation et l’exportation des ressources naturelles. Les domaines politiques connexes, tels le commerce, la réforme électorale ainsi que les droits des Autochtones et la réconciliation ont fait l’objet de maints commentaires de la part des participants.
  • ?Plusieurs comptes-rendus d’assemblées citoyennes faisaient référence à de récentes études selon lesquelles le Canada éprouvera des difficultés à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou ne sera pas en mesure de le faire alors qu’il construit de nouvelles infrastructures de combustibles fossiles comme les oléoducs Kinder Morgan et Énergie Est.

« Puisque le gouvernement rédige actuellement son plan climat et se prépare à rendre sa décision sur le projet d’oléoduc Kinder Morgan, l’avis des Canadiens sur le climat ne pouvait pas tomber à un moment plus crucial, » dit Mike Soron de Leadnow. « Les participants ont donné leur rétroaction sur les droits des Autochtones, les accords de libre-échange, la sécurité nationale et d’autres domaines politiques ayant une incidence sur les mesures fédérales d’action pour le climat. Le réchauffement climatique, c’est bien plus que l’environnement et les débats politiques à venir pourront mieux en tenir compte. »

« Notre analyse des commentaires démontre que les participants aux consultations publiques comprennent l’urgence d’agir ; ils comprennent aussi que d’appuyer l’expansion de l’industrie des combustibles fossiles est incohérent avec les engagements pris par le Canada à Paris, » dit Audrey Dépault, directrice nationale de Réalité climatique Canada. « Les participants ont aussi exprimé leur grand soutien pour une transition vers une économie fondée sur les énergies renouvelables, tout en reconnaissant que cette transition doit être bien gérée afin de respecter les droits des Autochtones et de soutenir la reconversion professionnelle des travailleurs de l’industrie des énergies fossiles. »

Consultez la version intégrale du rapport et ses principaux constats à l’adresse : http://act.leadnow.ca/peoples-climate-plan-report/

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
A. Mike Soron (anglais) (778) 389-1028 ; mike@leadnow.ca
B. Audrey Dépault, (français ou anglais) (514) 871-8845 ; adepault@climatereality.ca